Critique de Livre: Erreurs de Pilotage #2 de Jean-Pierre Otelli



Habituellement, l'obligation est de commencer l'histoire du début, ce qui veut dire que de façon chronologique, je devrais alors commencer avec le premier volume de la série. Toutefois, cette histoire a un début dans le milieu.


J'ai toujours bien aimé la lecture. Au secondaire, j'étais une des étudiantes qui appréciait avoir l'opportunité d'écrire un rapport de livre (ce qui ne surprend surement personne qui fait la lecture de ce text, en fait.. un rapport de livre sans obligation!). Les lectures obligatoires de nos cours de français au secondaire étaient toutes semblables et poussaient un agenda féministe alors que les lectures obligatoires en anglais n'étaient pas choisies en fonction d'un tel agenda et étaient beaucoup plus variées et intéressantes.


Donc, pour les années qui suivent, je poursuis mes lectures en anglais grâce à ce déraillement scolastique. Mon père, par contre, m'encourage à préserver et enrichir ma langue maternelle avec des lectures en français. D'une façon un peu hautaine, je lui réponds qu'il n'y a que les livres de non-fiction traitant d'aviation qui m'intéressent à ce moment et que je n'aime pas lire des traductions de l'anglais puisque je maîtrise cette langue.


Un jour, en visitant une boutique de livres d'occasions à Montréal, je trouve les volumes 3 et 11 d'une série de livres français de non-fiction sur le thème de l'aviation. Voila mes paroles qui reviennent me hanter! On commence du milieu, et grâce à internet, j'ajoute sous peu les volumes 1 et 2 à ma collection.


Nous arrivons, finalement, à la critique du livre dont il est question dans le titre de cette chronique.


C'est une pauvre façon de m'initier à la lecture en français sur ce sujet.


Jean-Pierre Otelli, un pilote militaire d'expérience, est l'auteur de la série Erreurs de Pilotages. Malgré une vaste expérience en aviation, j'ai vite compris que M. Otelli manque d'expérience dans le domaine du CRM (Crew Resource Management) et du pilotage d'avion de ligne. Il maintient une attitude prétentieuse envers les équipages à travers les quatres volumes d'Erreurs de Pilotage que j'ai pu lire.


Il n'y a rien de plus inutile dans le monde de l'investigation d'accident que de juger les pilotes accidentés. C'est incroyablement plus productif de comprendre la chaîne d'événements qui a mené à l'incident ou bien d'analyser les traits de personnalité qui ont exacerbé la situation. Y a-t-il des erreurs de jugement graves? Absolument. Y a-t-il des problèmes d'équilibre d'autorité dans la cabine de pilotage? Souvent. Est-ce une bonne raison de ridiculiser des membres d'équipage impliqués dans un accident, qui ont déjà été licenciés ou pire, qui sont décédés pendant cette ultime dernière séquence d'événements critiques? Absolument pas.


Il est impératif d'analyser l'événement tragique afin d'empêcher les erreurs d'être répétées. Cela peu servir à concevoir de nouveaux règlements ou améliorer les technologies pour prévenir des incidents similaires ou bien comprendre un peu mieux la psychologie humaine complexe qui se manifeste pendant des situations ou le stress est élevé.


Malheureusement, M. Otelli s'éclate sans cesse avec des exclamations de "C'EST INACCEPTABLE" ou bien "COMMENT EST-CE POSSIBLE!?" ce qui n'ajoute absolument rien aux récits déjà tragiques de ces accidents mais démontre encore une fois l'attitude condescendante de notre auteur. En plus, chaque chapitre (qui décrivent chacun un accident) se termine brusquement après l'impact avec le sol. Les seules exceptions sont celles où l'incident s'empire ou continue après le crash. Il n'offre aucune analyse critique des événements ou n'informe d'aucune façon le lecteur des améliorations qui ont pris place suite à l'accident en question.


Cela laisse le lecteur avec un mauvais goût à la fin de chaque chapitre. La leçon semble être simplement que les pilotes en vedette dans la collection de JPO font partie d'un club exclusif d'équipages niais et ignorants. Quelle façon de représenter nos collègues aviateurs, n'est-ce pas? Comme si on était à l'abris de prendre des mauvaises décisions dans nos carrières!


Les réactions bizarrement émotionnelles de l'auteur sont les uniques ajouts aux explications trop brèves et bâclées des événements qui ont précédé l'accident. Le livre ne présente qu'une version très simplifiée des événements.


La série a comme avantage d'énumérer des accidents aéronautiques, ce qui permet au lecteur de faire ses propres recherches afin de connaître les détails de l'événement et pouvoir ainsi développer des conclusions plus appuyées que celles de l'auteur.


C'est une collection qui compte maintenant plus d'une douzaine de tomes. Ayant fait la lecture du volume 11 grâce à ma trouvaille en boutique d'occasion, je n'ai pas de grandes attentes pour le reste de la collection puisque l'attitude de l'auteur ne semble pas avoir évolué entre les volume 2 et volume 11.


Malgré toute mes critiques, je continue à faire la lecture de la collection de Jean-Pierre Otelli. Si ce n'est pas pour en apprendre beaucoup sur les erreurs de pilotage je pourrai au moins améliorer mon vocabulaire en français!


Avez-vous une recommandation pour un auteur français ou francophone un peu plus pragmatique?